Taille

Non taillé, un diamant brut ressemble à un banal morceau de verre. Taillé, il brille de mille feux : il accumule la lumière. C’est donc non plus la nature mais bien l’homme, le tailleur, qui lui donne son éclat : il étudie la pierre, il la scrute, il imagine comment en tirer la quintessence, puis il la façonne. L’artisan est sûr de son geste ; il révèle le diamant.

La taille la plus fréquente est le Brillant Rond. Cette forme repose sur des calculs mathématiques qui associent des valeurs de proportions relatives et des indices d’articulations angulaires des facettes entre elles pour atteindre une réflexion et une réfraction optimums de la lumière.

Lorsque la lumière pénètre un diamant parfaitement taillé, elle se réfléchit de facette en facette et ressort par la partie supérieure dans un éclat d’arc-en-ciel. A contrario, une taille trop épaisse ou trop plate fera fuir la lumière à travers la base ou les côtés de la pierre : la réflexion sera alors terne, sans éclat, quasi éteinte.

Proportions

Taille parfaite

 

Source : HRD Antwerp.

Pascal IZERN - 33.(0).6.13.42.58.67 - Partagez !